« L’immobilier va devoir s’adapter à de nouvelles exigences »

Confinement oblige, les transactions immobilières ont été lourdement impactées par cette crise sanitaire. État des lieux avec la FNAIM de Côte-d’Or.

Pour parler de l'immobilier, Philippe Maitre a choisi de faire le parallèle avec le virus. « On ne sait pas d’où il vient, on ne sait pas comment il se transmet ni comment on en guérit... Le marché de l’immobilier, on sait dans quel état on l’a quitté mi-mars, mais on ne sait pas comment on va le retrouver. » Et le président de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) de Côte-d’Or prône l’extrême prudence quand on l’avenir. « Depuis 2017, nous étions sur des niveaux de transactions très élevés et nous étions aussi davantage sur du qualitatif, explique-t-il. Il y a forcément des facteurs qui laissent à penser qu'on