L’Europe croule sous le lait et le fromage

La crise sanitaire a eu raison de la filière laitière. Confinement oblige, la chaîne d’approvisionnement en a été singulièrement perturbée.

Selon Erwin Schöpges, le patron belge de l’European milk board (EMB), conglomérat de 16 pays producteurs, "le vieux continent croule sous trop de lait et les cours s’effondrent". En effet, l’Europe, premier bastion laitier mondial, se trouve en raison des effets du confinement, en surproduction avec des prix orientés à la baisse. Le pic habituel de production laitière printanier, moment où les veaux naissent et où les vaches retrouvent les prairies après un hiver à l’étable, coïncide avec la fermeture des rayons de découpe des supermarchés, des restaurants, des cantines et des marchés de plein air. Il s'agit d'une des innombrables perturbations des chaînes