Le projet Apriorics du CHU retenu par l’Health Data Hub

La prise en charge du cancer du sein repose en grande partie sur la description microscopique des tumeurs par le pathologiste. C’est cet examen qui oriente la décision thérapeutique. Mais face à la variabilité considérable de l’aspect microscopique de ces cancers, le pathologiste manque d’outil pour décrire fidèlement ces tumeurs. Le projet Apriorics, porté par le CHU de Toulouse en partenariat avec l’Institut Claudius Regaud, a pour ambition d’utiliser l’intelligence artificielle afin de décrire les tumeurs de manière plus précise, extensive et intelligible. Ce projet, qui prendra corps dès le premier trimestre 2021, bénéficie du soutien financier de Bpifrance et technique du Health Data Hub, ex-Institut national des données de santé (mise à disposition de la capacité de calcul, partage de données). Il permettra de créer une vaste collection d’images de cancers du sein issues