L’AMRAF demande des mesures adaptées

Créée à l’initiative des trois principaux acteurs du secteur – le toulousain Newrest, Servair et LSG –, l’Alliance des métiers de la restauration aérienne et ferroviaire en appelle au Gouvernement afin de sauver l’emploi dans un domaine d’activité qui se situe à la croisée des chemins entre le tourisme, le transport et l’industrie aéronautique.

Après une baisse des chiffres d’affaires de 94 % pendant la crise, la reprise se fait toujours attendre. Les chiffres d’affaires constatés sur les mois de juillet et août 2020 sont en recul de 80 % par rapport à 2019. « Les mesures unilatérales de reconfinement partiel annoncées par certains pays étrangers courant août ont fini d’étouffer dans l’œuf le peu de reprise constatée. Elles engendrent en effet des réductions de plans de vols de nos compagnies clientes pour les mois