La prise en charge de l’activité partielle évolue à compter du 1er juin

Depuis le déconfinement, l’activité économique reprend progressivement dans la majeure partie des secteurs d’activité. Ce qui amène la gouvernement à faire évoluer les conditions de prise en charge de l’indemnité d’activité partielle. Au 1er juin, elles seront effectivement revues, pour accompagner cette reprise. L’indemnité versée au salarié est inchangée: pendant l’activité partielle, il perçoit 70 % de sa rémunération brute (environ 84 % du salaire net), et au minimum le Smic net. La prise en charge de cette indemnité par l’État et l’Unédic sera de 85 % de l’indemnité versée au salarié, dans la limite (inchangée) de 4,5 Smic. Les entreprises seront ainsi remboursées de 60 % du salaire brut, au lieu de 70 % précédemment. Conformément aux engagements pris dans le cadre du comité interministériel du Tourisme du 14 mai dernier, les secteurs faisant l’objet de