La Bourgogne-Franche-Comté s’engage pour l’accès aux soins urgents.

L’accès aux soins urgents fait partie des priorités de l’Agence régionale de santé (ARS) en lien avec les actions conduites sur l’offre de premier recours. Le Pacte de refondation des urgences présenté le 9 septembre par la ministre des Solidarités et de la Santé va permettre de conforter et d’amplifier des initiatives concrètes déjà lancées en Bourgogne-Franche-Comté. Avec plus de 900 000 passages chaque année en région, mais des ressources médicales rares (le besoin de médecins urgentistes est estimé à 150 postes de praticiens hospitaliers), l’organisation des services d’urgence s’inscrit au rang des équations complexes que l’ARS s’attache à résoudre avec ses partenaires. Elle souhaite notamment créer, en cabinet, en maison et en centre de santé, une alternative complète et attractive, mais aussi renforcer la qualité et la sécurité des