Inaptitude et téléconsultation : attention, danger !

Pascal Saint Geniest, avocat spécialiste en droit du travail, Quatorze Avocats

La crise sanitaire a modifié nos modes de fonctionnement dans des proportions que nous ne mesurons pas encore totalement ; les textes qui accompagnent ces changements présentent des défauts considérables, de telle sorte que les conséquences n’en ont pas toujours été maîtrisées.

C’est potentiellement le cas lorsque le médecin du travail constate l’inaptitude d’un salarié à l’issue d’une visite de reprise réalisée par téléconsultation ou même par entretien téléphonique, ce qui est possible au moins jusqu’au 31 décembre 2020.

Cette modalité particulière suppose, certes, l’accord du salarié ; mais cet