6 Mds€ pour un Airbus des batteries

La France s’est lancée dès la fin des années 2000 dans la production de voitures électriques, via la Zoe de Renault, mais les batteries, qui constituent pourtant le nerf de la guerre de cette technologie, demeurent produites à 99 % en dehors de l’Europe, en Asie : Japon (Panasonic, Nissan et Nec), Corée du Sud (LG et Samsung) et surtout Chine. Pour tenter d’enrayer cette suprématie, et après 18 mois de discussions, la France et l’Allemagne se sont mis d’accord pour bâtir ensemble un consortium européen de production de batteries de voitures électriques. Leurs représentants ont promis d’investir entre 5 et 6 Mds€ dans le projet.

Cette somme sera constituée à hauteur de 1,2 Md€au maximum de subventions publiques, auxquelles la Commission européenne a donné son accord de principe, et de 4 Mds€ environ