Décollage pour le tourisme spatial

La start-up planifie des tests à vocation industrielle tout au long de 2021.

La start-up Zephalto poursuit ses essais et son développement pour des premiers vols en 2024. Si la course effrénée au tourisme spatial est lancée, la France conserve pour l’heure une longueur d’avance sur les Américains. En effet, la start-up Zephalto a déjà réalisé ses premiers vols d’essai tandis que la start-up californienne Space Perspective, qui travaille depuis 2012 sur des voyages en ballon, entre 25 et 35 km d’altitude, table sur un premier vol sans équipage cette année. Le rêve de voir la courbure de la Terre à l’œil nu et d’être plongé dans le noir opaque de l’espace devrait être possible en France dès 2024. C’est l’objectif visé par la start-up héraultaise, qui a vu le jour en 2016 dans la commune du Pouget et développe un ballon stratosphérique nouvelle génération. Son fondateur ? Vincent Farret d’Astiès, ingénieur dans l’aéronautique et ancien contrôleur aérien, amateur de
Commentaires