Maël JambouDans la roue de l’éthique

Maël Jambou pose dans son atelier de fabrication artisanale de vélos sur-mesure.

L’ingénieur aubois a créé Cycles Cadences, entreprise spécialisée en conception et fabrication de vélos sur-mesure.

C’est en Savoie, où il a grandi et vécu jusqu’à l’âge de vingt ans, que Maël Jambou s’est passionné pour le vélo. Mais lorsqu’il montait les cols, jamais il n’aurait pensé faire un métier tournant autour du deux roues. Il y a un an pourtant, il s’est lancé dans la fabrication artisanale et sur-mesure de ce moyen de locomotion intemporel, en créant à Troyes son entreprise, Cycles Cadences.

Bac S en poche en 2009, il s’est d’abord intéressé aux Sciences et Génie des matériaux, en intégrant l’IUT de Chambéry – Savoie Technolac. « Je voulais savoir comment étaient façonnées les choses, avec quels matériaux, connaître les procédés de transformation, de l’atome jusqu’au rendu visuel d’un objet », explique-t-il. Métallurgie, plasturgie et matériaux composites sont aussi au programme.

Et les thèmes de l’environnement et du développement durable, abordés en fin de cursus.

En 2012, il décide de partir à l’étranger. « Je voulais apprendre l’anglais. Partir à Édimbourg (Écosse) m’a permis d’être en immersion et de voyager ». Pendant un an, à l’Université Napier d’Édimboug, il s’ouvre au domaine de l’énergie. « Cela m’a permis de comprendre de manière assez opérationnelle comment fonctionnent les énergies renouvelables, l’hydroélectricité, le solaire et la géothermie ». Avec en poche un Bachelor of Engineering, il décide de poursuivre ses études supérieures en intégrant le cursus international de l’Imed de l’UTT, Master Ingénierie et Management de l’Environnement et du Développement Durable (double diplomation). Et passe une maîtrise à l’université de Sherbrooke, au Québec.

ARRIVÉE À TROYES EN 2013

Après sa première année au Québec, consacrée au management et à la gestion de projet autour de l’environnement, Maël Jambou arrive à Troyes, qu’il ne connaît pas. De septembre 2013 à septembre 2014, il s’attelle aux deux spécialités du développement durable que sont l’éco-conception et l’écologie industrielle, domaine qui fera l’objet de son stage de fin d’études de six mois. « Ma thèse à l’UTT visait à comprendre comment on peut faire coopérer les entreprises de façon à ce que les déchets des unes deviennent les ressources des autres. J’ai pour ma part traité de la partie sciences humaines et sociales, en étudiant l’émergence des relations inter-entreprises », résume l’ingénieur.

« J’ai parallèlement été président pendant plus de deux ans de l’association La Roue Verte, visant à remettre en état des biclous et à réparer des vélos d’étudiants. C’est à partir de là que j’ai commencé à m’intéresser à la mécanique du vélo. Ce qui m’intéressait dans cette approche conceptuelle et manuelle, c’était d’associer le côté manuel et intellectuel, se souvient Maël Jambou. J’ai toujours réfléchi à un métier qui permette de combiner les deux ».

Puis, lorsqu’il a voulu en vain acheter un vélo fabriqué en France, il s’est mis à apprendre comment se fabrique un vélo industriel. « Aujourd’hui, aucun des vélos industriels vendus en France n’est fabriqué en France. Ils y sont seulement conçus et assemblés ». C’est en partant de ce constat, qu’avant la fin de sa thèse, Maël s’est tourné vers l’artisanat et le vélo sur-mesure pour voir comment ces fabricants travaillaient. Ce qui lui a beaucoup plu. « Le rapport à l’objet est différent. J’ai retrouvé des valeurs se rapprochant de celles prônées par l’écologie industrielle », analyse-t-il.

Il commence par suivre un stage d’observation en milieu professionnel chez CYFAC, en Touraine. « Je voulais savoir si je voulais vraiment faire ce métier. Et cela m’a vraiment plu, explique le passionné. Ils ne sont qu’une trentaine d’artisans de cycles sur-mesure en France. En tout, 1 500 vélos sont fabriqués dans l’Hexagone, sur trois millions de vendus. Ce qui représente moins de 0,1 % ».

CRÉATION D’ENTREPRISE

Il crée l’EURL Cycles Cadence le 14 mai 2019. « L’idée est de montrer que l’on peut produire et consommer autrement, d’une manière plus responsable. Ce qui rassemble les personnes intéressées par ma démarche, c’est le côté Made in France et l’éthique », fait-il valoir. Les composants viennent de France et d’Europe (Allemagne, Italie). Dans son atelier de l’agglomération troyenne, il conçoit et assemble des vélos sur-mesure – il fabrique lui-même les cadres et les fourches (acier et inox). « Ce sont des objets fabriqués pour durer. Dès le départ, j’inclus la personne dans le processus. En fait, je matérialise son souhait », explique le jeune chef d’entreprise aubois. Grâce à un vélo d’étude posturale, le client trouvera, en fonction de sa morphologie, un compromis entre confort et rendement : « La géométrie est la plus importante dans l’étude posturale, avant le matériau ».

Il rentre ensuite les données dans le logiciel de conception « Bikecad », avant de faire les réglages sur gabarit. « Viennent ensuite la préparation des tubes, découpés à la scie à cloche et limés, puis la soudure, dont le degré de finition atteint celui des soudures en bijouterie. Suivent l’alignement et les finitions – surfaçage, taraudage, alaizage. La peinture est réalisée aux Ateliers Bonenfant, à Buchères, dans l’agglomération troyenne. Enfin, l’assemblage est réalisé ici ».

Même si Maël Jambou se concentre sur le haut de gamme, il ne veut pas que ses vélos soient réservés à une minorité. C’est pourquoi, il développe « une image de marque un peu sélective, mais pas trop ». Et différentes gammes, à des prix allant entre 3 000 et 4 000 euros : le Gravel, un mix entre le route et le VTT ; le vélo de voyage et le vélo de ville. « J’ai produit dix vélos la première année, je devrais en produire entre vingt et trente cette année et mon objectif est d’en produire une trentaine la troisième année ».

Parcours

1991 Naissance à Nantes (Loire-Atlantique) le 26 février.
2011 DUT Sciences et Génie des Matériaux, IUT de Chambéry (Savoie).
2012-2013 Bachelor of Engineering, Université Napier d’Édimbourg (Écosse). Maîtrise, Université de Sherbrooke (Québec).
2013 Arrivée à Troyes. Master Imed, UTT, Université de Technologie de Troyes.
2019 Création le 14 mai de l’entreprise Cycles Cadence, fabrication artisanale et sur-mesure de vélos.
Commentaires