Covid-19 : les professionnels du droit et du chiffre au chevet de leurs clients

Les professionnels du droit et du chiffre ©Illustration / Pixabay

Les professionnels du droit et du chiffre au chevet de leurs clients ©Illustration / Pixabay

Confinement : Face à la pandémie, les avocats, commissaires aux comptes, experts-comptables, notaires, etc…, adaptent leurs activités.

Les entreprises durement impactées par cette crise sanitaire sans précédent peuvent compter sur la mobilisation des professionnels du droit et du chiffre. C’est ce que les uns et les autres tiennent à rappeler.

Les notaires pour leur part, par la voix du président de la chambre interdépartementale des notaires de la cour d’appel de Toulouse, Philippe Pailhès, entendent continuer à remplir « leur mission de service public ». « Au nom de l’ensemble des notaires de la cour d’appel de Toulouse, je viens rappeler que demain matin les études notariales de la Haute-Garonne, du Tarn, du Tarn-et-Garonne et de l’Ariège seront bien ouvertes car elles accomplissent des missions de service public, écrit ainsi Philippe Pailhès. Toutefois, conscient de l’impératif d’éviter au maximum la propagation du virus, seuls les actes urgents ou prioritaires seront traités. Il est donc préconisé aux clients de nos études de bien vouloir, avant de se déplacer, de s’assurer auprès de leur notaire que leur rendez-vous est bien maintenu. L’accueil du public va être limité et les activités de conseils sont suspendues afin de protéger à la fois nos clients et les personnels de nos études. Plus que jamais notre profession adoptera la « bonne Act’itude » en conjuguant discernement et écoute, utilité et expertise. Nous avons pleinement conscience de notre responsabilité et du soutien que nous devons apporter dans cette période difficile à nos concitoyens ».

L’Ordre des avocats de Toulouse précise, de son côté, avoir pris des mesures particulières, « dans la continuité de la déclaration du Président de la République et des consignes sanitaires à mettre en œuvre ». En l’occurrence, « les services de l’Ordre sont entièrement fermés, les effectifs réduits ou en chômage partiel, précise-t-il. Les cabinets d’avocats ne reçoivent plus de public. Les consultations gratuites dans les points d’accès au droit sont annulées. Aucune visite dans les établissements pénitentiaires n’est possible. Les avocats interviendront aux audiences urgentes maintenues dans les juridictions (contentieux maintenus), sous conditions de strict respect des conditions sanitaires et organisations idoines. » Pour autant, indique le barreau, « nous vivons un moment sans précédent et avançons dans l’inconnu. La solidarité citoyenne dont nous avons fait preuve il y a quelques semaines encore pour d’autres motifs doit être exemplaire et de nouveau sans faille face à cet ennemi invisible dont nul n’est à l’abri. »

Pour leur part, le conseil régional de l’Ordre des experts-comptables Toulouse Midi-Pyrénées et la chambre régionale des commissaires aux comptes s’inquiètent dans un communiqué commun de la dégradation de la situation économique. « La situation exceptionnelle que nous sommes en train de vivre a déjà et va continuer d’impacter de façon très forte l’économie des clients que nous accompagnons, écrivent Philippe Coulonges, président du Croec et Jean-François Laffont, président de la CRCC. Cela nécessite, encore plus que d’habitude, une très grande proximité et réactivité afin d’en limiter au maximum la gravité. Dans ces circonstances, les entités bénéficiant de l’accompagnement d’un expert-comptable et d’un commissaire aux comptes doivent pouvoir s’appuyer sur la complémentarité et la compétence de ce binôme de façon la plus efficiente possible. Nous comptons donc sur votre coordination et sur la qualité de votre collaboration pour accompagner nos clients communs. »

Commentaires