Comment reconquérir le centre-ville ?

Les évènements comme la braderie de printemps permettent d’animer le centre de Charleville-Mézières.

Invité par Groupama pour débattre de la revitalisation commerciale en cœur de ville, Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières, ne veut pas se résigner et présente les actions de sa collectivité. Dans les villes moyennes et les bourgs-centres, le commerce de centre-ville est à la peine, concurrencé par les zones périphériques et les achats en ligne. Une étude réalisée en 2018 pour l’association Centre-ville en mouvement révèle d’ailleurs l’attachement des citoyens pour leur commerce de proximité, même si leurs actes de consommation peuvent être contradictoires. Maire de Charleville-Mézières, Boris Ravignon reconnaît que son centre-ville est « convalescent » avec une vacance commerciale de 13%. «Au-delà de 10%, il faut s’en inquiéter. Sedan est à 27 % », observe le président d’Ardenne Métropole qui craint de ne pouvoir empêcher l’extension de la galerie marchande de Cora qui risque de déplacer de