CMQ : le lycée professionnel en pleine mutation

En formation initiale scolaire ou par l’apprentissage, les parcours vont du CAP jusqu’au titre d’ingénieur sur le Campus des Métiers et des Qualifications carolomacérien. (Photo: Benjamin Busson)

Trois leviers sont mis en œuvre pour préparer les jeunes aux métiers de demain avec la création de Campus « nouvelle génération », la mise en place de formations de pointe et l’utilisation de l’innovation pédagogique. Exemple avec le Campus des Métiers et des Qualifications de Charleville-Mézières. Source indéniable d’insertion et de formation, la voie de la formation professionnelle reste pourtant encore trop souvent boudée par les jeunes et leurs parents. Pour lui rendre l’attractivité qu’elle mérite, les acteurs de la formation (Education nationale, Régions, branches professionnelles et entreprises) mettent en place un ambitieux programme de transformation du lycée professionnel. « L’idée avancée par le ministre de l’Éducation nationale c’est de développer la valorisation de l’enseignement professionnel, trop souvent présenté à tort comme une voie par défaut. Il s’agit de rendre cette voie