Club GrandSud : l’attractivité en ligne de mire

Le Club GrandSud fédère aujourd'hui 130 adhérents. (Droits réservés)

Le club GrandSud a tenu son assemblée générale. L’une des préoccupations principales est de rendre plus attractive la zone industrielle. « Notre objectif est de travailler en partenariat avec les élus pour améliorer les conditions de travail, faire face aux problèmes de mobilité de ce territoire », souligne Éric Boudier, président du Club GrandSud. Par exemple : il faut 1h30 pour passer de Chenôve à Longvic en transport en commun. Une proposition a été faite dans le sens d’une piste cyclable qui traverserait la rocade.Le temps de trajet passerait à 10 minutes ; Ou encore une ligne de tramway qui joindrait Longvic à Perrigny-lès-Dijon. « La base aérienne se remplit. Ce qui est un signe que nous allons dans la bonne direction avec des projets de construction. Cela fait venir beaucoup de salariés (15 800 salariés pour plus de 2 500 entreprises sur la zone). Nous souhaiterions que notre zone soit plus aménagée et attractive », poursuit Éric