Chapellerie Crambes, le réveil de la belle endormie

Benoît Besnault et Catherine Vampouille

Benoît Besnault et Catherine Vampouille ont repris l’entreprise Crambes, la dernière chapellerie de Caussade.

Reprise en 2019, la dernière chapellerie de Caussade connaît un nouveau dynamisme. L’entreprise familiale au savoir-faire unique, séduit de nouveau des grands noms du luxe. «Nous sommes en train de réveiller la belle endormie.» Reprise en avril 2019, par Catherine Vamouille et Benoît Besnault, la dernière chapellerie de Caussade amorce une nouvelle dynamique. L’ancienne patronne d’une PME spécialisée dans le ressort et le directeur commercial d’un équipementier automobile allemand avouent avoir eu un véritable « coup de cœur » pour l’entreprise familiale créée par Auguste Crambes, en 1946. De son côté, Thierry Fresquet, petit-fils du fondateur, à la tête de la chapellerie depuis 40 ans, souhaitait prendre sa retraite et céder cette société de 40 salariés qui avait besoin d’un nouveau souffle. « On cherchait une entreprise de production ayant une histoire, un savoir-faire technique et un potentiel de développement,