CGFL : un projet d’établissement 2019-2023 très ambitieux

De gauche à droite : docteur Jean Fraisse, chirurgien et président de la confédération médicale d'établissement, professeur Charles Coutant, directeur général du CGFL et chirurgien sénologue, Christine Dorléan, directrice des soins et docteur Gilles Truc, radiothérapeute et directeur de la patientèle.

Jeudi 14 février le Centre Georges-François Leclerc (CGFL) à Dijon recevait la presse pour présenter les grandes orientations stratégiques qui guideront la politique de l’établissement sur les cinq prochaines années. Le professeur Charles Coutant, directeur général, du Centre Georges-François Leclerc, affirme fièrement : « Le CGFL est aujourd’hui le centre de référence en cancérologie pour l’ensemble de la Bourgogne Franche- Comté, selon le haut conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement. Il est également le quatrième hôpital français, tous types d’établissements confondus, pour la prise en charge des cancers du sein après Paris, Marseille et Toulouse... ». Un statut de leader qui se double d’une croissance exemplaire. Accueillant aujourd’hui 835 salariés, dont 128 médecins et 85 personnes dédiées à la recherche, le CGFL a vu ce chiffre doubler en cinq ans. Il en va de même pour le