Centre de marques : les files d’attente, risque de fermeture

Le préfet de l’Aube est venu rencontrer les responsables des boutiques de marques pour constater les mesures prises.

Le préfet de l’Aube a posé un ultimatum après les débordements constatés lors des soldes chez MacArthurGlen. Les interminables files d’attente devant les magasins aux rayons vides dans les anciens Pays de l’Est prêtaient à sourire. Aujourd’hui, ce sont les files toutes aussi impressionnantes constatées lors des soldes dans les centres de marques troyens qui font grincer des dents. Les vidéos, circulant sur les réseaux sociaux, montrant des files avec deux heures d’attente avant de franchir les portes du magasin Nike ont fait réagir le préfet de l’Aube qui a tapé du poing sur la table. Stéphane Rouvé est venu rencontrer le directeur du centre MacArthurGlen de Pont-Sainte-Marie et plusieurs responsables de magasins pour leur poser un ultimatum. « Les règles sont respectées à l’intérieur des magasins mais ce qui se passe à l’extérieur n’est pas acceptable compte-tenu de l’évolution de l’épidémie
Commentaires