Cancer : quelles avancées après le congrès de Chicago ?

Une partie de l’équipe du CGFL de retour du plus grand congrès mondial sur le cancer, organisé par l’Asco, à Chicago, aux États-Unis. (Photo : Journal du Palais)

Le plus grand congrès mondial sur le cancer s’est déroulé du 31 mai au 4 juin, à Chicago, aux États-Unis. Une équipe du CGFL était sur place. «Contrairement aux années précédentes, il n’y a pas eu de grandes révélations dans la prise en charge des patients », concède François Ghiringhelli, professeur d’oncologie médicale au Centre anti-cancer George-François Leclerc de Dijon (CGFL). Toutefois, l’équipe du centre retient de ce congrès, organisé par l’American society of clinical oncology (ASCO), une avancée majeure concernant une nouvelle molécule efficace dans le cancer du pancréas. C’est l’un des plus meurtriers avec une espérance de vie de moins d’un an. « Habituellement ces patients sont traités avec une combinaison de trois médicaments par chimiothérapie. C’est une thérapie lourde aux nombreux effets secondaires. Toutefois, les essais cliniques ont montré que 7 % des malades sont porteurs