Bioéconomie : le Grand Est assume son ambition

L'agriculteur Philippe Collin (au centre) lauréat du Trophée de la bioéconomie dans le Grand Est.

Grand Est, Hauts-de-France et Ile-de-France ont dédié une journée à la bioéconomie lors du Salon de l’agriculture, mercredi 27 février. Le travail collectif est plus que jamais à l’ordre du jour des forces vives de la bioéconomie du quart nord-est de la France. Trois Régions mettent ensemble à l’honneur les lauréats des Trophées de la bioéconomie. « Nous devons assumer notre position européenne et mondiale », déclare Jean Rottner, président du Grand Est, à propos de la bioéconomie sur des terres partagées avec les Hauts-de-France et l’Ile-de-France. L’organisation des Trophées de la bioéconomie par le ministère de l’Agriculture témoigne de la véracité de ce constat avec près de la moitié des quarante candidatures au niveau national en provenance de ce quart du pays. Et parmi eux, 12 proviennent du Grand Est qui a mis en lumière un lauréat haut-marnais, symbole de la volonté politique de récompenser des initiatives