BigHappy veut démocratiser la communication programmatique

Les quatre associés de BigHappy : Emmanuel Quéritet, Tania Piquionne, Victor Gajan et Renaud Mamy. (Droits réservés)

Deux agences toulousaines fusionnent pour développer une nouvelle offre qui allie stratégie de communication et exploitation des données. Happy, l'agence toulousaine de conseil en communication globale, a franchi un nouveau cap en fusionnant début février avec William, une plateforme spécialisée dans l’analyse de données, le trading publicitaire et la communication programmatique (publicité personnalisée en fonction des intérêts et du parcours des internautes). Une fusion entre deux sociétés sœurs puisque William, fondée par Victor Gajan et Renaud Mamy aux côtés de Tania Piquionne et Emmanuel Quéritet, les deux créateurs d’Happy, a été incubée pendant deux ans au sein de l’agence de communication. Ce rapprochement permet à BigHappy, la structure qui en est issue, de proposer aux entreprises de la région une nouvelle offre souvent jusque-là réservée aux grands comptes. « Si nous avons voulu il y a deux ans monter notre propre