Bien au-delà du seul projet immobilier

CAFC

Le Crédit Agricole de Franche-Comté a fait le choix de réaménager totalement les locaux de son siège social plutôt que de déménager hors du centre-ville de Besançon. Les travaux ont été confiés majoritairement à des entreprises régionales. C’est notamment le cas avec la présence d’une horloge monumentale du bisontin Philippe Lebru dans le hall d’entrée du bâtiment ou encore avec le mur végétalisé réalisé par une entreprise dijonnaise. CRÉDIT PHOTOS : PE SAILLARD

En ce mois de février, les équipes du Crédit Agricole de Franche-Comté (CAFC) prennent leur marque dans les locaux entièrement rénovés du siège social historique de Besançon. Plus qu’un projet de réhabilitation d’un bâtiment construit en 1970 et devenu vétuste, ce nouveau siège social se veut également un projet politique et sociétal. À l’heure où certaines banques se délocalisent, le CAFC a ainsi souhaité rester au cœur du centre-ville bisontin et participer à la préservation de son activité. «Quand en 2015, les premières réflexions se font jour quant à l’avenir de notre siège social vieillissant, deux choix s’offrent à nous : construire ex nihilo un nouveau site en périphérie, voire hors de Franche-Comté ou faire le pari de la rénovation de l’existant. C’est sur la seconde orientation que s’est porté notre choix, lance Philippe Maire, directeur des Crédits et de l’Immobilier au Crédit