Belle distinction pour Me Océane Mahé

Me Océane Mahé, lors du 32e concours international de plaidoiries pour les Droits de l’Homme.

Jeune avocate ayant prêté serment le 14 janvier 2020 devant la Cour d’Appel de Reims, Maître Océane Mahé, a décroché la deuxième place du 32e concours international de plaidoiries pour les Droits de l’Homme. Sélectionnée pour l’épreuve finale qui se déroulait le 21 mars au Mémorial de Caen, suite à l’envoi en novembre 2020 d’un court extrait d’une plaidoirie sur le thème de « L’intelligence artificielle dans la justice », l’avocate ardennaise de 26 ans a dû, sur place, défendre ce texte devant un jury. Très à l’aise dans cet exercice, d’autant qu’elle avait déjà pris part, dix ans plus tôt avec deux amies ardennaises, au concours ouvert aux lycéens, traitant cette fois-là de l’abolition de la peine de mort, Me Mahé n’a été devancée que par Me Laura Temin, du barreau duVal-de-Marne. Elle a donc reçu le deuxième prix remis par les barreaux de Caen et Paris, la Conférence
Commentaires