Backstage Dijon : le maquillage dans la peau

(Photo: David Chedoz)

Chef maquilleuse dans le milieu du spectacle et de l’audiovisuel, Claire Arnou souhaite transmettre son savoir-faire et son savoir-être en créant une école à Dijon. Connaissez-vous la différence entre une école d’esthétisme et une école de maquillage ? Les élèves de la seconde n’apprennent pas seulement les bases d’un maquillage jour ou festif. En fonction du type de peau, les maquilleuses en herbe adaptent leurs pinceaux. Et surtout le milieu visé est celui du spectacle, de la télévision, du cinéma... Place aux paillettes ! Au-delà d’un maquillage classique, les élèves doivent être capables de transformer une personne. Ce que l’on appelle le face-painting. « Par exemple, il existe des techniques pour effacer les tatouages durant 48 heures », précise Claire Arnou. Cette chef maquilleuse tout juste débarquée à Dijon il y a trois ans, a débuté sa carrière à Paris, dont elle est originaire. « Entre cinéma et