Avec ses antennes miniatures, Anywaves vise l’Asie

Nicolas Capet Anywaves

Nicolas Capet a fondé Anywaves en 2017.

Élue start-up de l’année dans le cadre du concours régional Les Inn’Ovations, l’entreprise toulousaine poursuit sa R & D et souhaite étendre son marché à l’international. Après avoir levé 1,5 M€ l’an dernier pour soutenir ses projets innovants d’antennes satellites miniatures, et augmenter sa puissance commerciale, avec l’émergence du New Space, en rupture avec le marché traditionnel, la start-up cible actuellement un secteur en pleine expansion, celui des minisatellites. « Aujourd’hui, on utilise des satellites miniaturisés qui offrent un service complémentaire au système traditionnel. Les antennes présentes sur le marché n’étaient ainsi pas adaptées à cette nouvelle génération de plateforme satellitaire. C’est à partir de ce constat, et en complément d’une technologie que j’ai conçue au Cnes pour développer des antennes miniatures en céramique 3 D, qu’est née Anywaves en