Avec l’ADEME, un « tremplin » vers la transition écologique

L’ADEME apporte une aide pouvant aller jusqu’à 80 % du coût du projet initié par les TPE-PME.

La relance de l’économie via un nouveau modèle de croissance, verte et décarbonnée, passe notamment par les PME-TPE. Dans ce cadre, le dispositif Tremplin, porté par l’ADEME, apporte un soutien financier aux entreprises. Il a été présenté aux adhérents de la CPME Marne-Ardennes.

Le 3 septembre dernier, le gouvernement annonçait un plan de relance économique doté de 100 milliards d’euros. Dans le cadre de ce plan « France Relance », 30 milliards d’euros sont consacrés à la transition écologique, afin de réduire les émissions de carbone de la France de 40 % d’ici 2030 (par rapport à 1990), et de soutenir le développement de technologies vertes.

Au cœur du plan de Relance gouvernemental, le dispositif « Tremplin pour la transition écologique des PME », destiné aux PME-TPE et porté par l’ADEME (Agence de la transition écologique), doit permettre aux entreprises de financer leurs projets de transition écologique dans les domaines du changement climatique, de l’économie circulaire et des déchets, de l’énergie, la qualité de l’air, les sols, l’agriculture, l’urbanisme, le bâtiment, le transport durable… Plus concrètement, et comme l’indique l’ADEME, il va s’agir par exemple de l’acquisition de véhicules électriques, d’équipement de réduction des déchets, de rénovation et d’isolation de bâtiments, d’études sur le bilan carbone, etc. La liste n’étant pas ici exhaustive, dans la mesure ou le dispositif « Tremplin pour la transition écologique des PME » permet d’accéder à des aides forfaitaires dans tous les domaines de la transition écologique.

DE 5 000 À 200 000 € D’AIDE

La CPME Marne-Ardenne a organisé une présentation du dispositif Tremplin à l’intention de ses adhérents, avec le concours de l’ADEME, représentée par Geoffroy Abécassis.

Ce dernier soulignait combien le dispositif se voulait « lisible, efficace, pragmatique », dans le cadre du financement tant des études que des investissements matériels nécessaires à toute opération de transition écologique.

Ce dispositif s’adresse à toutes les PME-TPE de tous les secteurs d’activité, ainsi qu’aux associations ayant une activité économique régulière. L’ADEME apporte une aide pouvant aller jusqu’à 80 % du coût du projet, avec un montant minimal d’aide de 5 000 € et un montant maximal de 200 000 €. L’efficacité du dispositif est fondée sur son « agilité » : il suffit de renseigner un tableur (fichier Excel) qui précise les actions éligibles en fonction du code NAF, et qui calcule l’aide de l’ADEME.

Si l’action envisagée est éligible au dispositif, une avance de 30 % du montant de l’aide est faite à la signature, le paiement final étant effectué sur simple attestation certifiée sincère (l’ADEME se réservant la possibilité de vérifier la réalité des investissements).

MOBILISER D’AUTRES DISPOSITIFS

Geoffroy Abécassis précisait également que le dispositif Tremplin était entouré par d’autres dispositifs du plan de Relance, pouvant être mobilisés en amont ou en aval, et permettant d’aller plus loin sur certaines thématiques. Des conseils et de l’accompagnement peuvent ainsi être obtenus auprès de BpiFrance, des CCI, des CMA… Le dispositif Tremplin n’étant d’ailleurs pas exclusif d’autres dispositifs. Pour en savoir plus, les directions régionales de l’ADEME sont bien sûr à la disposition des entreprises (l’ADEME recrutant actuellement une centaine de collaborateurs pour renforcer ses services dans le cadre du plan de relance) pour préciser la marche à suivre (en Grand Est : www.grand-est.ademe.fr).

Il est également possible de consulter la plateforme Agir pour la transition écologique : www.agirpourlatransition.ademe.fr.

Commentaires