« Aux Saveurs d’Ardennes » investit 1,5 M€ sur son site de La Francheville

Didier Villemin, gérant d’ « Aux Saveurs d’Ardennes ».

La société a traversé la crise sanitaire et enregistre un chiffre d’affaire annuel de 2,5 M€.

En constant développement depuis sa création en 2008, sur la zone du Grand Ban à La Francheville, la boucherie charcuterie salaison « Aux Saveurs d’Ardennes », va procéder en septembre 2021 à une extension de bâtiment et créer une dizaine d’emplois. L’entreprise artisanale dirigée par Didier Villemin, lequel avait démarré dans le métier à Tournes, compte actuellement 27 salariés sur un espace de production de 1 500 m2 disposant de séchoirs à jambons, saucissons et d’un lieu de stockage et d’un magasin.

Ce personnel s’active dans différents secteurs : le travail sous toutes les façons de la viande crue ou cuite, la confection de 80 000 bocaux par an de plats cuisinés, de rillettes, de terrines et de soupes, mais aussi sur diverses autres prestations : la vente directe de produits du terroir, le service traiteur, la livraison des restaurants, hypermarchés et supérettes des Ardennes et d’une partie de la Marne. L’entreprise fournit aussi des prestations pour l’organisation de réceptions, séminaires et cocktails dinatoires ainsi que pour l’accueil de groupes de touristes au sein du « Musée du cochon ». Toute une chaîne qui nécessite des métiers supports liés aux ressources humaines, au marketing, à l’emballage et à la comptabilité.

Car la société, qui a traversé sans problème la crise sanitaire « parce que le public s’est rapproché des artisans locaux des métiers de bouche » enregistre un chiffre d’affaire annuel de 2,5 millions d’euros.

ÊTRE PRÊTE POUR AVRIL 2022

Déjà régulièrement présente au Salon de l’Agriculture avec « une dizaine d’employés sur place durant dix jours », mais aussi sur les grands événements locaux (Cabaret vert, fête médiévale et foire de Sedan, fête de la bière de Charleville-Mézières et salon des voitures anciennes de Reims), la société assure aussi depuis un an la restauration quotidienne du golf des Poursaudes à Villers-le-Tilleul.

L’agrandissement d’une partie du magasin qui occupera 530 m2 contre seulement 40 m2 actuellement, passera par un investissement d’ 1,5 million d’euros. Ce nouveau lieu de vente directe permettra d’accueillir de nombreux producteurs locaux, d’élargir la partie traiteur, d’étoffer les étals de boucherie et de libre service et donc la vente des produits frais (fruits, légumes, fromages, etc…). Le bâtiment comprendra un restaurant, un stand de dégustation de bières, une grande terrasse extérieure et un parking mitoyen où sera installé un drive.
« Nous envisageons aussi la tenue de concerts, de retransmissions de grands événements sportifs sur grand écran et des soirées œnologiques », ajoute Didier Villemin.

Le futur magasin et ses annexes seront visibles de la voie rapide et bénéficieront ainsi d’une belle exposition. L’ensemble doit ouvrir ses portes en avril 2022.

En attendant cette échéance, Didier Villemin a déjà entamé la réalisation de quatre bureaux et d’un open space. Il est désormais aidé depuis un an par sa fille, Amandine Migneaux, qui après avoir été formée en école de commerce a travaillé pour féminin.com, la chaîne de restauration « Le Marmiton » et TF1. Elle revient dans les Ardennes pour assurer la continuité familiale. Elle prendra en charge la gestion et tout ce qui concerne la commercialisation des produits à travers l’amélioration du site internet et le développement de la vente en ligne pour donner plus de visibilité à la PME ardennaise. Le chantier auquel participeront neuf entreprises ardennaises débutera en septembre.

Commentaires