Argonne : la reconquête de la ruralité

Stéphane Betoulle, professeur à l’Université de Reims et directeur adjoint de SEBIO, a expliqué son projet de bilan écotoxicologique des étangs du domaine de Belval. (Photo : Agathe Cèbe)

En France, quinze Zones Ateliers labellisées par le CNRS portent une attention particulière au socio-système LTSER (Long Term Socio-Ecological Research). Une recherche sur le long terme pour répondre aux questions essentielles de l’écologie, des changements fondamentaux de la ruralité et de leurs enjeux sociétaux. L’Argonne souhaite en faire partie. Plus que jamais, la recherche universitaire s’oriente vers une attention toute particulière au développement durable et aux territoires ruraux. À l’université de Reims Champagne-Ardenne, cette recherche se concentre sur quatre pôles : AEBB (Agro- sciences, Environnement, Bio-technologie et Bio-économie), sciences numériques de l’ingénieur, santé et sciences humaines et sociales. « Nous avons cette volonté de décloisonner la recherche », explique Olivier Dupéron, vice-président de l’Université de Reims, « Nous y mettons plus de moyens, nous dialoguons entre les disciplines, mais