Archeon donne un nouveau souffle au massage cardiaque

« Dans la mythologie grecque, Archeon est le fleuve séparant le royaume des morts du monde des vivants », confie Alban De Luca,co-fondateur de la société éponyme qui entend sauver les vies qui pourraient l'être. Archeon vient d’être sélectionnée parmi les 500 meilleures start-up Deeptech de 119 pays. Ce concours international reconnaît les start-up les plus prometteuses développant des technologies de rupture pour améliorer le quotidien de chacun.

La health tech bisontine accueillait en janvier 2018, une nouvelle start-up. Co-fondée par deux ingénieurs, l’un en biomédical et le second en systèmes électroniques embarqués, Archeon développe un outil intelligent d’aide à la réanimation cardiovasculaire, qui indique notamment au sauveteur l’exacte quantité d'oxygène à administrer au patient en détresse respiratoire, afin d’accroître ses chances de survie. L’arrêt cardiaque est la première cause de mortalité dans le monde. Cela représente 17 millions de décès annuels sur l’ensemble de la planète et 60.000 morts par an en France. Des chiffres qui selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) devraient doubler d’ici à 2024 en raison de l’augmentation des maladies cardiovasculaires et du vieillissement de la population. Une situation que la jeune entreprise bisontine Archeon entend bien améliorer. À sa tête, un duo de spécialistes. Alban De Luca, son