Annabelle et Tony font “Toutenvélo”

Annabelle Barbier s’est lancée en avril dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Rejointe par Tony Simon il y a quelques semaines, elle sillonne le centre-ville dijonnais six jours sur sept pour livrer des colis et faire des déménagements, le tout en vélo.

Forte d’une solide expérience dans l’entrepreneuriat, le commerce et même la livraison, Annabelle Barbier a décidé, il y a quelques mois, de faire de sa passion pour le sport et le vélo son métier en créant sa société coopérative et participative (Scop) Toutenvélo Dijon. « En octobre 2019, j’ai découvert le concept de Toutenvélo, une “freechise” (franchise gratuite, Ndlr), à travers une annonce évoquant la possibilité de réaliser des déménagements en vélo dans un magazine spécialisé », confie-t-elle. Après avoir pris contact avec la tête du réseau, à Rennes, la Dijonnaise s’est associée avec Jean-Christophe Barre, de La Bécane à Jules. « Nous sommes allés faire des stages en immersion à Grenoble et à Besançon, ainsi qu’une formation à Rennes, juste avant le premier confinement, en attendant d’immatriculer notre Scop en avril », détaille-t-elle. Entre temps, Annabelle Barbier évoque son projet avec sa voisine. Cette dernière travaillant pour le transporteur Rhenus Logistics est rapidement conquise par le projet et lui propose de lui présenter Luc Moulaine, de Chrono Fret – Sodipress.

UNE MOYENNE DE 250 COLIS PAR JOUR

« Après une première rencontre, Luc Moulaine me rappelle un soir de juillet pour m’annoncer qu’il vient de décrocher un gros contrat avec DPD et que nous pourrions commencer à livrer dès le 13 octobre sur un rythme de 250 colis par jour. Nous avons donc signé fin août un contrat avec Chrono Fret et Sodipress en tant que sous-traitants pour les livraisons en centre-ville », développe-t-elle. D’intégrer les métiers de livreur et de logisticien et les 230 rues du centre- ville, l’aventure Toutenvélo Dijon a réellement commencé le 13 octobre. « Mon conjoint Tony Simon, alors en congés, nous a prêté main forte pour les trois premiers jours, ce qui nous a permis de faire face à la démission dès le premier jour d’un salarié que nous avions recruté à 35 heures et à la fin de la collaboration avec mon associé, Jean-Christophe. » Finalement en disponibilité pendant un an, Tony Simon s’est associé à Annabelle Barbier pour rejoindre la Scop au 1er décembre, aux côtés de Luc Moulaine, associé non-salarié, et d’étudiants recrutés en contrat étudiant de 12 heures comme Robin, le fils d’Annabelle, ainsi que d’autres collaborateurs indépendants comme Léo et Baptiste. « Après deux mois d’exercice, tout est rentré dans l’ordre et nous livrons en moyenne 250 colis par jour, aux particuliers et professionnels. Nous sommes en tests avec Carrefour City et nous faisons des prestations pour ShopInDijon. En plus de la livraison, nous pouvons également récupérer des colis pour les expédier avec Chrono Fret et nous proposons un service de déménagement. Enfin, nous travaillons aussi avec DHL sur une quarantaine de colis par jour », développe-t-elle. Déjà équipé de trois remorques, Toutenvélo Dijon en attend une quatrième, pour pouvoir livrer davantage de colis allant, pour les plus lourds, jusqu’à 300 kilos.

toutenvelo.fr

Commentaires