Améliorer la qualité de l’eau de la Meuse

La militante écologiste néerlandaise Li An Phoa et Boris Ravignon, le maire de Charleville-Mézières et président de l’EPAMA. (Pascal Remy)

Le maire de Charleville-Mézières a reçu la militante écologique Li An Phoa. Passée pour la première fois dans les Ardennes au printemps 2018 à l'occasion d'une marche de 1061 kilomètres sur 60 jours tout au long de la Meuse entre la source du fleuve et le lieu où elle est née, la militante écologiste hollandaise Li An Phoa mène depuis plusieurs années un important combat écologique en faveur de la propreté des cours d’eau, sur le thème « Drinkable Rivers ». Parce qu'il envisage de créer un réseau transfrontalier des maires des villes situées sur l’axe mosan, Boris Ravignon avait présenté en août ce projet à des élus belges et ardennais avant de recevoir Li An Phoa. Le 19 octobre, au chef-lieu des Ardennes, une dizaine d’élus issus de Cuijk, Givet, Namur, Neufchâteau, Sedan, Val-sur-Meuse et Warcq ont montré leur intérêt à cette initiative qui peut paraître utopique à certains en signant à Charleville-Mézières la
Commentaires