Alésia : ils sont venus, ils ont vu et ils vont tout transformer

Démonter entièrement l’exposition inaugurée en 2012 est l’étape indispensable pour que le MuséoParc Alésia puisse ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. Passé et futur se répondent ici en quelques clichés.

Après plus de huit ans de combat face à face, Gaulois et Romains ont déposé les armes. Depuis le mercredi 9 décembre, la fameuse galerie des combats qui surprenait le visiteur dès l’entrée de l’exposition permanente n’est plus. Maintenant totalement vide, le premier étage du MuséoParc Alésia se prépare à accueillir, cet été, une nouvelle scénographie estimée à trois millions d’euros hors taxes. En ce mercredi 9 décembre de l'an 2020, un combat titanesque se joue pour la dernière fois au premier étage du MuséoParc Alésia sur les terres d’Alise-Sainte-Reine. Des colosses de plus de trois mètres figés dans des grimaces plus belliqueuses les uns que les autres se voient inexorablement choir de leur piédestal par d’improbables soldats lilliputiens dépourvus de toutes armures. Ces envahisseurs qui mettent ainsi fin à l’affrontement de guerriers romains et gaulois pétrifiés depuis plus de huit ans dans un simulacre,
Commentaires