Airbus, résilient malgré la crise

Airbus fournira à Intelsat deux nouveaux satellites.

L’avionneur européen a livré l’an dernier 566 avions et enregistré 268 commandes nettes. En même temps qu’il publiait ces chiffres, Airbus annonçait la signature d’un contrat avec Intelsat pour deux satellites flexibles OneSat.

Le groupe Airbus a livré 566 avions commerciaux à 87 clients en 2020, conformément au plan d’adaptation de la production défini en avril 2020 en réponse à la pandémie Covid-19, indique le constructeur dans un communiqué. Afin de surmonter les restrictions de voyages internationaux, les équipes d’Airbus ont développé une solution innovante de e-livraisons (livraisons électroniques) qui a concerné plus de 25 % des livraisons de 2020. Ce dispositif a permis à ses clients de prendre réception de leurs avions tout en minimisant la nécessité pour leurs équipes de voyager.

« Travailler main dans la main avec nos clients nous a permis de traverser cette année difficile. Les équipes d’Airbus, nos clients et fournisseurs ont fait face ensemble à l’adversité pour atteindre ces résultats », assure Guillaume Faury, Airbus Chief Executive Officer. « Sur la base de nos livraisons de 2020, nous affichons un optimisme prudent pour 2021, même si les défis et incertitudes demeurent nombreux à court terme ».

En 2020, Airbus a enregistré un total de 383 nouvelles commandes, soit 268 commandes nettes, mettant en évidence le soutien continu des clients sur tous les segments du marché. L’A220 a remporté 64 nouvelles commandes, ce qui le confirme comme le premier avion de sa catégorie. La famille A320 a remporté 296 nouvelles commandes, incluant 37 A321XLR. Sur le segment des gros-porteurs, Airbus a remporté 23 nouvelles commandes, dont deux A330 et 21 A350. Après 115 annulations, à fin 2020 le carnet de commandes d’Airbus s’élevait à 7 184 appareils.

AIRBUS SIGNE UN CONTRAT AVEC INTELSAT POUR DEUX SATELLITES FLEXIBLES ONESAT

Airbus, qui publiera ses résultats financiers pour l’ensemble de l’année 2020 le 18 février, a également annoncé le 8 janvier avoir obtenu un contrat avec Intelsat pour la construction de deux satellites OneSat fonctionnant en bandes multi-fréquences pour le réseau digitalisé de nouvelle génération d’Intelsat. Le contrat a été signé le 31 décembre 2020.

Les satellites appartiennent à la famille OneSat d’Airbus, la dernière génération de satellites à charge utile numérique entièrement flexibles et reconfigurables en orbite. OneSat est conçu pour offrir un équilibre optimal entre performance, flexibilité et coût par octet, tout en maintenant la fiabilité inégalée des produits Airbus.

Airbus fournira une solution transverse entièrement intégrée, dont la conception et la fabrication des satellites. Les composants logiciels du segment sol de OneSat, une fois intégrés dans l’écosystème et la suite numérique avancée d’Intelsat, permettront une exploitation entièrement dynamique des ressources satellitaires de bout en bout. Les deux prochains satellites reprogrammables de nouvelle génération seront livrés en 2023. Selon Jean-Marc Nasr, directeur d’Airbus Space Systems, « cet important contrat avec notre partenaire de longue date, Intelsat, revêt une signification particulière pour Airbus. Avec six satellites – et des options – désormais en production pour trois grands opérateurs, OneSat a prouvé que lorsqu’il s’agit de satellites entièrement reconfigurables, Airbus est le choix gagnant. Nos nouvelles capacités industrielles mises en place sur nos sites en Europe, ainsi que notre solide expérience dans la fabrication de satellites géostationnaires Eurostar et de méga-constellations, permettront de produire nos OneSat véritablement novateurs à un rythme inégalé ».

Les satellites reprogrammables d’Airbus offriront un haut niveau de performances et une expérience inédite aux clients d’Intelsat dans de multiples régions géographiques. Cet accord marque également le début d’une évolution radicale du réseau d’Intelsat. Intelsat poursuit un plan de transformation ambitieux et pluriannuel du réseau avec des investissements dans de nouveaux actifs conçus pour des vitesses extrêmement élevées, une plus grande flexibilité de capacité, une redondance et une rétrocompatibilité. De son côté, Stephen Spengler, directeur général d’Intelsat, estime que « l’investissement d’Intelsat dans les satellites programmables d’Airbus marque une première étape importante dans l’évolution du réseau spatial et terrestre intégré le plus vaste, le plus résilient et le plus intégré au monde. Le réseau de prochaine génération d’Intelsat défini par logiciel sera le catalyseur de notre croissance, permettant les futurs services de connectivité pour l’aviation commerciale de Gogo, ainsi que d’autres services gérés dans tous les segments de clientèle d’Intelsat ».

Commentaires