AFS a déjà créé 40 emplois

AFS

Arcelor Mittal est entré au capital d’AFS à hauteur de 60 %.

Après avoir été menacé de disparition, Advance Foundry Services (AFS) renoue avec une croissance à deux chiffres. Abandonnée en 2013 par le groupe suédois Akers et menacée alors de disparition avant d’être sauvée par deux cadres de l’entreprise, Denis Muszalski et Pascal Vanderpoorte, lesquels sont parvenus à assurer sa pérennité, Advance Foundry Services, après avoir acquis son autonomie, a récemment changé de statut pour renouer avec une croissance à deux chiffres. Depuis juillet 2018, le leader mondial de la fabrication de cylindres de laminoirs pour trains à chaud a, en effet, vu un de ses principaux donneurs d’ordre, Arcelor Mittal, entrer dans son capital à hauteur de 60 %. « Cette prise de participation nous permet de disposer d’une vision à plus long terme parce qu’elle s’accompagne d’un plan d’investissement qui nous amènera à produire 1 300 cylindres à l’horizon 2023 alors qu’on