Aéroport de Toulouse-Blagnac : réaction à la décision du Conseil d’État

(Photo : Lydie Lecarpentier)

Par Philippe Robardey, président de la Chambre de commerce et d’industrie Toulouse Haute-Garonne, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Georges Méric, président du conseil départemental de la Haute-Garonne, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole Mercredi 9 octobre, le Conseil d’État a cassé l’arrêt rendu par la cour administrative d’appel le 16 avril 2019, qui avait annulé la procédure administrative de vente des 49,9 % des parts de l’État dans l'aéroport de Toulouse-Blagnac en 2015 au profit du consortium chinois Casil Europe. « Nous prenons acte de cette décision qui ouvre la possibilité à Casil Europe de conclure ses négociations exclusives visant à la cession de sa participation de 49,9 % de l’aéroport de Toulouse Blagnac », ont réagi les quatre actionnaires locaux de la Société Aéroport Toulouse Blagnac (SATB). Notre inquiétude se porte désormais sur la tenue