Adova investit 20 M€ dans une usine « digitale » de literie

Jacques Schaffnit, pdg d’Adova Group confirme la construction d’une nouvelle usine à Bar-sur-Aube. (Photo : Laurent Locurcio)

Le fabricant de matelas et literies annonce aussi la création d’une « cité du sommeil » accueillant des start-up. La « cité du sommeil » qui va prochainement voir le jour à Bar-sur-Aube sonne le réveil d’une industrie emblématique, celle de la fabrication de matelas. Après être passée au bord du gouffre, en 2016, avec la mise en redressement judiciaire de Cauval, l’usine auboise ainsi que les autres entités du groupe de fabrication de matelas, literies et canapés avaient été reprises par le fonds Perceva. Regroupées au sein d’Adova Group, les usines et les marques du groupe, dont les plus connues sont notamment Dunlopillo, ou encore les matelas Simmons (fabriqués à Bar-sur-Aube), repartent de l’avant. « Nous allons investir à terme 20 millions d’euros dans une nouvelle usine ultra-moderne et digitale à Bar-sur-Aube », annonce Jacques Schaffnit. À la tête d’un groupe qui pèse 250 millions d’euros de chiffres