Action Cœur de Ville accélère les projets à Troyes

Un point d’étape qui a permis de démontrer l’efficacité du dispositif à Troyes et dans son agglomération.

Après une première phase de 25 projets concernés par le dispositif national, la seconde phase vient d’être lancée. Troyes avait été parmi les premières villes en France à bénéficier du dispositif national Action Cœur de Ville lancé en juin 2018. Un plan doté de 5 milliards d’euros à répartir parmi les 222 villes moyennes retenues - dont 37 dans le Grand Est – qui court jusqu’en 2022. L’objectif étant d’aider les collectivités locales à redynamiser les villes moyennes autour de cinq axes que sont le commerce, l’habitat, le transport, le numérique et le patrimoine. « Pour bénéficier au mieux du dispositif il faut savoir être agile et réactif en présentant des projets qui collent aux fiches actions définies par l’Etat », fait remarquer Isabelle Héliot-Couronne, adjointe au maire de Troyes. C’est ainsi que des participations financières ont été obtenues jusqu’ici par exemple pour la
Commentaires