2,2 M€ pour développer son outil de production

Avec Ardenca et Alvéolaire, Arden’Plast représente désormais un groupe proche de 70 salariés.

L’entreprise Arden’Plast implantée à Mouzon (Ardennes) va acquérir une deuxième ligne d’extrusion.

Spécialiste des solutions d’emballage et de conditionnement durable, résistant et réutilisable, Arden’Plast, en dépit d’un contexte difficile, a dégagé une enveloppe financière de 2,2 millions d’euros dans l’installation d’une ligne d’extrusion de 50 de long livré par son fabricant italien dans huit semi-remorques.

« Cet apport nous permettra de nous moderniser et de rester à la pointe de la technologie sur un marché très concurrentiel », selon Benoît d’Harcourt, son dirigeant.

Grâce à cet outil, le leader de l’extrusion et de la transformation du polypropylène extrudé alvéolaire (PPEA) 100% recyclable va fabriquer des plaques et feuilles de polypropylène destinées à la production de bacs pour l’industrie automobile et de barquettes utilisées dans les process pharmaceutiques. Et d’être aussi plus performant tant sur le plan économique qu’environnemental en consommant mois d’énergie et de matières.

C’est cet investissement qui a valu à Arden’Plast, un groupe qui chapeaute désormais deux PME et près de 70 salariés d’ être retenu dans le cadre du plan France Relance et d’être soutenu par l’Etat, l’Union Européenne et la Région Grand Est à hauteur de 20% des 2,2 millions d’euros investis.

Une aide appréciée à un moment où Arden’Plast a enregistré une hausse de 80 % des coûts des matières premières en polypropylène.

Désormais doté du parc machines le plus moderne d’Europe de l’Ouest dans son secteur d’activité avec trois grosses lignes de production dont deux très sophistiquées, Arden’Past a commencé fort l’année 2021 puisqu’il a procédé en janvier au rachat d’Alvéolaire, une PME basée à Bazeilles réalisant un chiffre d’affaires de 7,2 millions d’euros en produisant annuellement plus de 3 000 tonnes de matières extrudées et en exportant plus de 30% des ses produits.

Fournisseur de rang 1 pour les pièces de BMW et Mercedes, Alvéolaire vient, par ailleurs, de réussir une percée dans le flaconnage d’ampoules des vaccins Moderna. Avec dans son giron, Alvéolaire et Ardenca, expert dans la découpe, Arden’Plast atteint désormais un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. « Unir ainsi nos forces permet de sécuriser l’avenir en se donnant une taille critique sur un marché européen de plus en plus concurrentiel. Nous allons ainsi disposer d’une plus grande puissance d’achat auprès des fournisseurs, ce qui est un atout dans la situation actuelle », estime Benoît d’Harcourt.

Commentaires