2019, une année riche en réussites économiques

CES

La rédaction des Petites affiches Matot Braine vous propose de revenir sur ceux qui ont fait l’actualité dans notre hebdomadaire cette année dans la Marne, l’Aube et les Ardennes.

MARNE


CES Las Vegas : le Grand Est en opération séduction (n°7794)

CES

Chaque année, pendant quatre jours, Las Vegas vit au rythme du CES, le Consumer Electronic Show, qui est la plus grande convention mondiale dédiée aux nouvelles technologies. Près de 4 400 entreprises venues de plus de 150 pays se pressaient pour participer chaque année au Consumer Electronic Show avec 185 000 visiteurs à la clé. Pour la deuxième année consécutive, la Région Grand Est y a accompagné une délégation de start-up champardennaises, lorraines et alsaciennes. Aquilae, la start-up auboise était la seule entreprise auboise présente sur le salon.

L’hydrogène, moteur de la mobilité de demain (n°7795)

Haffner Energy a construit une unité pilote de production d’hydrogène à partir de biomasse à Vitry-le-François. Elle souhaite devenir un acteur mondial de la transition énergétique grâce à ce procédé destiné à terme à alimenter les véhicules. Avant même que l’unité pilote (120 kg/jour) de Vitry-le-François ait pu faire ses preuves, Haffner Energy travaille à la construction d’une unité importante de production d’hydrogène à Strasbourg (650 kg/jour) à l’horizon 2020. « Elle sera la deuxième unité mondiale après celle de Toyota en Californie », souligne le président d’Haffner Energy.

ARD rapproche l’innovation des marchés (n°7797)

Créé il y a trente ans par le monde agricole, ARD (Agro-Industrie Recherche et Développement) est au cœur des innovations de la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle. Parmi les projets en cours, citons celui de Global Bioenergies qui vise à produire de l’isobutène biosourcé pour la cosmétique ou encore les carburants. Créé pour le monde agricole, l’entreprise répond aussi à une préoccupation des agriculteurs, celle de réduire les consommations de produits phytosanitaires et d’engrais.

MK Energies vise l’Afrique (n°7800)

Intégrateur de solutions électriques, électroniques et informatiques pour des clients industriels, la société rémoise a pris son indépendance vis-à-vis du groupe Moret et souhaite accélérer sa croissance à l’international. Son cœur de métier : concevoir des installations électriques et des automatismes pour permettre un pilotage optimisé et le moins énergivore possible des unités industrielles. « Ce sont de grands industriels que nous accompagnons à l’étranger. L’international pèse 15 % de notre chiffre d’affaires et nous voulons monter à 30 % », précise Johan Manka, le dirigeant, qui vise notamment à développer des projets en Afrique (Maghreb, Côte d’Ivoire…).

Lustral en mode croissance (n°7802)

Lustral, célèbre son soixantième anniversaire cette année et poursuit son développement en rachetant Orchestral Services, un groupe de 1 000 personnes situé dans le Doubs. Avec l’acquisition de ce groupe qui réalise 10 M€ de chiffre d’affaires, Lustral voit ainsi son chiffre d’affaires global bondir de +38%. Devenu le plus gros acteur indépendant sur son secteur d’implantation avec un chiffre d’affaires de 38,5 millions d’euros, le groupe Lustral ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et continue à rester à l’affût des opportunités de croissance.

47 730 panneaux solaires installés à Terralab (n°7804)

Terralab

La société Quadran va construire une centrale de 15 MWc sur l’ancienne base 112 au nord de Reims. « Le projet de Bétheny est trois fois plus grand (15 MWc) que celui de Béthenville, il a été dimensionné avec l’association Terrasolis sur des morceaux de pistes ou de terrains inutilisables, sans conflit d’usage avec l’agriculture. Cela représente un investissement de 11 M€ et les travaux devraient débuter fin 2019 pour une durée de quatre à six mois », annonce Charles Lhermitte, directeur général adjoint France de Quadran.

Le programme Viliaprint se dessine en 3D (n°7807)

Plurial Novilia et ses partenaires ont mis au point un procédé de construction de mur béton en impression 3D. Le permis de construire vient d’être déposé et la technologie est en cours de certification, avant de débuter la construction de cinq maisons début 2020. Le programme Viliaprint a ainsi été dessiné par l’Agence Coste Architectures, il sera construit grâce à « un béton perfectionné » spécialement conçu par le cimentier Vicat et sera imprimé en 3D par la start-up XtreeE.

Plus que jamais Banque des Territoires (n°7808)

Dans la Marne comme dans le Grand Est, la Caisse des Dépôts présente une activité en hausse, à l’image de celle enregistrée au niveau national, à l’heure où les revendications se multiplient quant à la lutte contre les fractures territoriales et les inégalités sociales. La Banque des Territoires accompagne les collectivités locales dans leurs projets de développement numérique et soutient l’investissement public local. En région, la CDC a investi pas moins de 48,2 millions d’euros en fonds propres dans des projets, soit un chiffre en progression de plus de 3 millions par rapport à l’année précédente.

L’usine de Black Pellets en service fin 2020 (n°7709)

Black Pellets

L’investissement de 100 M€ porté par Européenne de Bio- masse et ses partenaires (le fonds Meridiam et la Banque des Territoires) à Pomacle-Bazancourt se concrétise. Les travaux ont débuté en vue de produire 130 000 tonnes d’un substitut au charbon. Le projet FICA-HPCI répond aussi à des enjeux financiers. Il a en effet convaincu le fonds Meridiam qui en est le premier investisseur à hauteur de 80,5 %. La Banque des Territoires (Caisse des dépôts) investit quant à elle à hauteur de 14,5 %. 230 000 tonnes de CO2 seront ainsi économisées par an, soit l’équivalent de 145 000 voitures.

Driget fait rimer bâtiment avec environnement (n°7809).

Spécialiste de la couverture, de l’ossature bois et de la plomberie-chauffage, l’entreprise châlonnaise s’engage dans le développement durable. À la tête de l’entreprise (40 salariés) créée par son père et son oncle en 1964, Christophe Driget applique ses convictions personnelles dans la société familiale où il travaille. Son activité (70 % de couverture mais aussi de la plomberie-chauffage, de la charpente et de l’ossature bois) se porte bien avec entre 3 et 4 M€ de chiffre d’affaires par an, aussi bien auprès des collectivités, des organismes logeurs que des particuliers.

Yes My Car, le « petit » groupe qui monte (n°7813)

Yes My Car

Après un déménagement de Cormontreuil à la Cité de l’Automobile en2013, Antoine Contardo opère un premier virage dans la diversification en direction de la location de véhicules. Toujours en quête de nouvelles opportunités, il a également lancé, à Reims et à Charleville, deux franchises EASY VO, marque spécialisée dans la vente de voitures d’occasion à moins de 10 000 euros. « En 2017, nous avons fait 9,8 M€ de chiffre d’affaires et en 2018 nous avons approché les 14 M€. Et nous visons les 20 M€ en 2020 », avance-t-il.

Réma’Vert : près de 600 logements d’ici 2025 (n°7815)

Le vaste éco-quartier rémois aménagé par Plurial Novilia à proximité de l’hypermarché de Cernay-lès-Reims prend forme avec la livraison d’une centaine de logements. Le programme mise sur le développement durable mais aussi sur l’innovation. À terme, d’ici 2025, le programme comprendra 730 logements en mêlant location et accession à la propriété, dont quelque 600 portés directement par Plurial Novilia. L’aménageur investit 80 M€.

La caserne Chanzy : un nouvel hôtel aux pieds de la cathédrale (n°7816)

La Caserne Chanzy

L’hôtel Caserne Chanzy Autograph Collection a ouvert ses 89 chambres, dont 17 suites, aux premiers clients début juillet. Projet hôtelier de grande ampleur pour le promoteur Montroyal (le montant de l’opération s’élève à 28 millions d’euros), La Caserne Chanzy c’est aussi une histoire de ressources humaines, puisque 55 postes sont créés (hors spa et house keeping) pour son ouverture. Outre le nom de l’établissement qui rappelle sa destination initiale, le restaurant bistronomique de 82 couverts est quant à lui baptisé « La Grande Georgette », du nom de la grand échelle conservée au Musée de l’automobile de Reims.

Deuxième édition de Planet A (n°7818)

Châlons a accueilli les spécialistes (politiques, scientifiques, agriculteurs, ONG, entreprises…) les 27 et 28 juin lors de la deuxième édition de Planet A. « Nous voulons installer ce forum comme un outil de préparation agricole des COP », a souligné Benoit Apparu, maire de de la ville, à l’initiative de l’événement.

Intelligence Artificielle : un plan à 350 M€ (n°7818)

Le plan IA Grand Est va s’appuyer sur un institut multisite et interdisciplinaire. Il va soutenir les entreprises en mutation, les startup dédiées, les coopérations de compétences, l’éthique, la transparence et le caractère inclusif des entités aidées. Le Conseil régional triple son effort financier actuel en engageant dans ce Plan IA Grand Est 350 millions d’euros sur cinq ans. Sur chacune de ces échéances, le financement prévisionnel sera assuré par des fonds européens, la Région, ainsi que les ressources académiques et industrielles.

EXEL Industries : 40 emplois créés (n°7819)

EXEL

Dans le cadre de la réorganisation du groupe EXEL Industries, les sites marnais d’Epernay ( Tecnoma) et de Fère Champenoise (Preciculture) de l’entreprise vont voir leur activité et leurs effectifs renforcés, a annoncé le groupe international le 3 juillet 2019. Pour EXEL Industries, les décisions politiques visant à réduire, voire à supprimer l’utilisation des produits phytopharmaceutiques dans l’agriculture impliquent aujourd’hui une « remise en cause profonde » de ses sociétés spécialisées dans les activités de pulvérisation.

Le Tour fait rayonner le territoire (n°7820)

Pour les commerçants, et en premier lieu les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, les retombées économies ont été importantes. Comme les marques qui participent à la caravane publicitaire qui accompagne la course, le Tour est également un vecteur de communication majeur pour les sponsors. Fournisseur exclusif du Tour, le Champagne Castelnau a profité des étapes marnaises pour associer ses adhérents à l’évènement.

45 M€ pour réhabiliter le musée des Beaux-arts (n°7820)

En agrandissant et en réhabilitant le musée des Beaux-arts, la Ville de Reims souhaite conforter un bâtiment historique du centre-ville et l’ouvrir pour attirer davantage de visiteurs. Les différentes étapes de la réhabilitation (fouilles, restauration des œuvres, déménagement des agents…) auront lieu en 2020 pour permettre un début des travaux en 2021, puis une ré-ouverture du musée des Beaux-arts fin 2023.

Le Stade de Reims s’inscrit dans la durée (n°7823)

SDR

Le Stade de Reims revoit son budget à la hausse, entre 45 et 50M€ et ne cache pas ses grandes ambitions. Son président, Jean-Pierre Caillot, gère le club comme il gère son entreprise et mise sur la confiance. Sa politique managériale ne propose pas de prime au maintien, mais engage plutôt ses joueurs dès le recrutement à travers des objectifs basés sur les meilleures places au classement.

Foire de Châlons : Le Pavillon du Futur fait son Buzz (n°7826)

Pavillon futur

Provoquer un « effet Waouh » est la
mission du Buzz durant la Foire de Châlons. Organisé au sein du dôme de 260 m2 qui s’appelait auparavant le Pavillon du Futur, cet espace se nomme officiellement LeBuzz by Pavillon du Futur pour marquer cette transition et le nouveau dynamisme que les organisateurs souhaitent insuffler. Au programme : la présence d’entreprises innovantes au travers de stands, d’interviews et débats.

APF Entreprises conjugue handicap et emploi (n°7826)

Spécialiste des travaux de sous-traitance dans des domaines aussi variés que l’industrie, l’entretien des espaces verts, la blanchisserie industrielle, le nettoyage automobile ou la saisie informatique… APF Entreprises permet à des personnes handicapées de s’épanouir par le travail et aux entreprises d’obtenir une main-d’œuvre qualifiée, tout en se conformant à la réglementation. « Nous employons 120 salariés dont 98 personnes en situation de handicap (moteur principalement), et parmi elles, une trentaine exerce sur site, chez nos clients. Nous générons 3 M€ de chiffre d’affaires, en croissance de 5 à 10 % par an », présente Sébastien Delcroix, le directeur du site rémois situé à proximité du Parc des expositions.

Première édition du tournoi de golf Gras Savoye Matot Braine (n°7829)

La première édition du Tournoi de golf Gras Savoye Matot Braine s’est déroulée le mercredi 11 septembre sur le green du Golf de Champagne à Gueux. 18 équipes se sont affrontées en formule de jeu Scramble à deux. Une matinée placée sous le signe de la sportivité et de la convivialité pour les invités des deux entreprises qui a également permis à quelques invités néophytes de s’initier au practice et au putting.

Courlancy s’unit au Groupe Saint-Gatien (n°7832)

Ouverte en 2018 et récemment désignée 1ère au classement des meilleures Cliniques de France 2019 du magazine Le Point, la Clinique Courlancy prend un virage crucial dans sa jeune existence. En effet, le Groupe Courlancy vient de signer un accord d’union avec le Groupe tourangeau Saint-Gatien. « Il ne s’agit pas d’une cession de la Clinique Reims-Bezannes mais d’une augmentation de capital concernant la totalité des quatre établissements du groupe Courlancy Santé », souligne Alain Guillemot, Président Directeur Général du Groupe Courlancy.

Valentin-Thiérion, un groupe en reconquête (n°7833)

« 2018 a été une année particulière pour le groupe qui a réalisé 70% de son chiffre d’affaires à l’export, contre un peu plus de 50% habituellement », souligne François Gassin, directeur général de Valentin-Thiérion. Une progression due au développement des vins effervescents dans le monde (Allemagne, Autriche, Angleterre, Etats-Unis, Australie…) et à l’image positive véhiculée par l’entreprise en matière de savoir-faire français, très recherché dans cette spécialité.

Les touristes plébiscitent la région (n°7835)

Les chiffres de la fréquentation touristique en Champagne et dans les Ardennes pour la saison 2018-2019 sont tombés. Ils sont très encourageants et démontrent une belle dynamique du territoire. Avec une augmentation de + 5 % des nuitées dans les hébergements marchands, l’année 2019 est une bonne année pour le tourisme dans le Grand Est, et notamment pour la Champagne avec respectivement + 2 %.

Emmanuel Macron en déplacement à Dormans et Épernay (n°7836)

Emmanuel Macron voulait sans doute axer son déplacement dans la Marne sous le signe de la proximité. Avec les élus locaux, certains représentants professionnels, les représentants de l’Etat dans le département, mais aussi avec les habitants de la Capitale du Champagne. Dans la foulée d’une visite mémorielle à Dormans, le président de la République a rencontré des élus et des représentants des filières agricole et viticole. Il s’offrait ensuite un mini-bain de foule improvisé dans le bas de l’Avenue de Champagne. Décentralisation, statut de l’élu, transition énergétique, fiscalité locale, laïcité ou immigration… À Epernay, le Président n’a éludé aucun sujet.

NEOMA, une école qui a du poids (n°7840)

Les chiffres des retombées économiques du campus rémois sur le territoire du Grand Reims sont éloquents : l’impact de NEOMA sur le Grand Reims s’élève à 221 M€. Un total qui s’élève à 228 M€ à l’échelle du Grand Est, généré par les étudiants, collaborateurs de l’école et start-up créées par les diplômés. Sur l’ensemble de la France, l’impact de l’école est de 587 millions d’euros. En terme d’emploi, NEOMA représente 766 emplois induits sur le Grand Reims.

Innovact en pleine croissance (n°7841)

Depuis l’automne 2018, l’incubateur Innovact a pris un nouveau virage en appliquant à lui-même ce qu’il prône pour les entreprises, soit : innovation, adaptabilité au marché et souplesse. Innovact compte déjà 25 start-up dans ses rangs.

Commentaires