2018, une année mi-figue mi-raisin selon la CCI d’Occitanie

Alain Di Crescenzo, le président de la CCI d’Occitanie.

La chambre consulaire, en partenariat avec la Banque de France d’Occitanie, a présenté le bilan économique de 2018. Jeudi 14 mars, Alain Di Crescenzo a réuni la presse et les différents présidents de chambres consulaires à la CCI d’Occitanie pour présenter le bilan de l’enquête annuelle de conjoncture pour 2018. Menée conjointement auprès de 5 000 chefs d’entreprise, en partenariat avec la direction régionale de la Banque de France, elle fait dire au président de la CCI d’Occitanie que « prise isolément, l’année 2018 a été pas trop mal ; mais si je regarde dans le rétroviseur, elle s’est quand même moins bien passée que les autres années » ; y compris en se comparant aux autres régions ; l’Occitanie ayant l’habitude, pour reprendre le mot chéri d’Alain Di Crescenzo, de « surperformer » – terme que, d’ailleurs, le nouveau directeur régional de la Banque de France, Stéphane Latouche,