La disparition d’un acteur qui voyait loin

François-André Allaert présidait Dijon Développement depuis 2014. (Photo : Droit réservés)

François-André Allaert nous a quitté le 5 juin à l’âge de 59 ans. Cette nouvelle a été un choc dans le milieu économique dijonnais pour lequel il s’impliquait avec force et conviction. À l'annonce du décès de François- André Allaert, survenu le 5 juin, et au-delà de tout ce que l’homme représentait dans le milieu économique local, c’est le souvenir d’un son qui revenait : celui de sa voix, étrangement douce alors qu’elle devait souvent se faire le vecteur de convictions fortes, notamment pour défendre l’attractivité économique de Dijon. Il marchait ainsi sur ses deux jambes : l’une, plutôt « politique », à la présidence de Dijon Développement depuis 2014, ou encore à la vice-présidence du Grand Dijon, en charge des relations internationales, l’autre, celle d’un médecin autant que d’un dirigeant et fondateur d’entreprise, avec Cen Nutriment, créée en 1996 mais dont les locaux, au